samedi, septembre 19

News

Nouvelles du club – Communication officielle 14-08-2020

14 août 2020 URN
1.      Accords amiables

Le club a trouvé un accord amiable avec plusieurs joueurs pour solder définitivement des arriérés : Landry MULEMO, Renato AROMATARIO, Stéphane DECRAUX, Alexandre VANDERLIN et Tristan VALCKE.

Nous les remercions pour l’esprit d’ouverture et de raison dont ils ont fait preuve en fonction de la situation exceptionnelle actuellement vécue, et pour tout ce qu’ils ont fait dans le passé pour l’Union Namur où ils seront toujours les bienvenus.  

 

2.      Logo provisoire

Le club a externalisé auprès de professionnels la tâche de proposer un nouveau logo dans le cadre de l’indispensable modernisation de l’image du club.

De premières intéressantes ébauches ont été réalisées, mais au fur et à mesure de la réflexion, l’intégration du « Merle » semblait de plus en plus évidente comme symbole fort. Ceci nécessitant davantage de temps, et, pourquoi pas, la participation du public, la réalisation d’un logo définitif a donc été postposée d’un an.

Un logo « de transition » sera d’actualité cette saison, notamment sur les équipements. Partant de l’ancien logo, un lifting a été opéré tenant compte du fait qu’il n’est plus autorisé à l’Union d’encore utiliser le mot « Royale », mais cette symbolique a néanmoins été conservée de façon discrète.

Ce logo intermédiaire sera dévoilé d’ici fin août. 

 

3.      Supervision médicale

Le club est heureux d’avoir convenu d’une collaboration avec le Docteur François Daubresse.

En tant qu’orthopédiste renommé à Namur, il aura la mission de superviser la situation « santé » des joueurs, de donner les instructions à Tanguy Annet (Master en kinésithérapie), et de valider la présence ou non des joueurs aux entraînements et matches.

Une bonne nouvelle pour l’Union qui voit revenir à la maison un « ancien » de plus !

« Le duo « santé » composé de Tanguy Annet, kiné du club, et François Daubresse, orthopédiste namurois, qui a tenu le genou de Marco Van Basten chez le Dr Martens dans les années 90 »